Imposer de la viande ne correspond pas au contexte climatique

wrapper2

wrapper

La décision du conseil municipal de Dixmude de rendre la viande obligatoire lors du pique-nique équitable ne constitue pas pour dire le moins un modèle de communication positive. Le message que le conseil transmet indirectement, est qu'une fête sans viande ne peut être une fête à part entière. Il est vrai qu'obliger les gens à manger végétarien ne fonctionne pas. Mais cela ne fonctionne non plus d'obliger une organisation d'un événement végétarien à servir de la viande. Surtout parce que le pique-nique s’insère dans une fête plus grande où de la viande est offerte. Chez EVA nous croyons dans une approche positive afin d’encourager des alternatives végétales.

En outre, la décision du conseil municipal d'imposer de la viande ne peut être réconciliée avec les défis écologiques auxquels nous sommes confrontés aujourd'hui. L'impact de l'industrie de la viande sur le climat est énorme. La consommation de viande est à l’échelle mondiale responsable d'environ un cinquième de la totalité des émissions de gaz à effet de serre.

Il nous semble donc plus que logique qu'un conseil municipal s’investisse dûment pour une réduction de viande. Encourager des initiatives végétariennes est un excellent moyen de le faire.

24/05/2019

Vertical Tabs