Le #veggieburgerban a été rejeté!

wrapper2

wrapper

Le Parlement Européen dit non au veggieburgerban

Aujourd'hui, nous avons reçu de bonnes nouvelles du Parlement Européen: l'interdiction de l'utilisation de mots tels que "burger" et "saucisse" pour les produits végéta*iens a été rejetée par les membres du Parlement. Malheureusement, les restrictions supplémentaires sur l'utilisation des produits "laitiers" végétaux ont été approuvées.

Les membres du Parlement ont voté sur les amendements 165 et 171, connus respectivement sous le nom d'"interdiction des végéburgers" et d'"interdiction des produits laitiers végétaux". L'amendement 165 visait à empêcher l'utilisation sur les produits végétaux de noms communément associés aux produits à base de viande, tels que "hamburger" et "saucisse", afin d'éviter toute confusion pour les consommateurs. Totalement absurde car il n'y a pas de confusion chez les consommateurs. Test Achats, par exemple, n'a jamais reçu de plaintes. Une telle interdiction n'aurait pour effet que de ralentir la tendance croissante du consommateur vers les produits végéta*iens et de mettre ainsi en péril les objectifs de l'UE en matière de santé et de climat. 

EVA répond

Nena Baeyens de l'asbl EVA : "Nous sommes très heureux que le Parlement Européen ait rejeté l'interdiction des burgers veggie et ait ainsi choisi pour l'avenir. Nous demandons maintenant aux politiciens belges de poursuivre cette ligne au niveau belge."

"Nous regrettons que le Parlement ait voté en faveur de restrictions aussi importantes et néfastes concernant les alternatives végétales aux produits laitiers. Il est difficile d'imaginer comment le Parlement Européen a pu adopter une position aussi positive dans un domaine et aussi négative dans l'autre. Les producteurs de produits "laitiers" végétaux peuvent désormais être confrontés à des charges financières considérables et à des défis pratiques liés au changement de nom, à la création d'une nouvelle image de marque et à la commercialisation des produits. Avec des frais de justice potentiellement élevés également."

Et l'avenir ?

Il y a encore de l'espoir que la proposition ne devienne pas finalement une législation. La Commission européenne et le Conseil européen doivent encore se prononcer sur la question. Il y a également une petite chance que la réforme de la PAC, dont cette proposition n'est qu'une petite partie, soit rejetée dans sa totalité lors d'un vote plus tard dans la journée - auquel cas tout, y compris l'interdiction, sera remis à l'étude.

L'asbl EVA poursuivra ses efforts pour faire prévaloir le bon sens dans ce débat. Nous appelons les États membres à travailler à une solution qui donne la priorité à la nécessité d'un système alimentaire plus durable.

EVA reste optimiste quant aux perspectives à long terme du secteur. Baeyens : "Interdiction ou pas, nous sommes convaincus que le secteur végéta*ien continuera à innover et à prospérer. La demande mondiale d'aliments végétaux est tout simplement imparable. Vous pouvez interdire un mot, mais pas le progrès".

Merci d'avoir fait entendre votre voix

Ces dernières semaines, ProVeg International et EVA ont appelé à la signature de la pétition contre le "veggie burgerban" et l'interdiction des produits laitiers végétaux. Et vous l'avez fait en masse ! Plus de 260 000 Européens ont signé la pétition, et la campagne était également bien vivante sur les médias sociaux. Merci pour votre soutien ! Ensemble, nous poursuivons la révolution végétale.

Soutenez nos actions et faites un don

Merci de soutenir cette campagne contre le #veggieburgerban. Avec EVA, nous nous engageons pour un avenir végétal chaque jour, meilleur pour les hommes, les animaux et la planète. Croyez-vous à notre approche et à nos actions? Faites alors un don. En 2020, les dons de 40 euros ou plus seront déductibles des impôts à hauteur de 60 %.

23/10/2020

Vertical Tabs