Manger végétarien en Belgique est de plus en plus courant

wrapper2

wrapper

Bonne nouvelle!

Pour la première fois, nous disposons de chiffres sur les habitudes alimentaires des Wallons et donc sur l’ensemble des Belges. Si 7,8 % des Wallons mangent au moins 3 repas végétariens par semaine, on monte à 16,4 % en Flandre et à 19,5 % à Bruxelles selon l’enquête qu’iVOX a mené entre février et avril 2016. Beaucoup de Belges font donc le choix de ne pas manger de la viande tous les jours.

A Bruxelles, le nombre de personnes qui ne mangent plus de viande a augmenté, ils étaient 0,9 % en 2013, ils sont 1,7 % en 2016.

La première raison invoquée, toutes régions confondues, est la santé. A Bruxelles et en Flandre, l’environnement est la seconde raison la plus invoquée. Le bien-être animal est la troisième raison la plus invoquée par les Bruxellois, et la seconde par les Wallons. Tandis que la découverte de nouveaux goûts est la troisième raison la plus invoquée en Flandre et la troisième en Wallonie.

Une réflexion se fait également concernant les produits laitiers, on constate à Bruxelles une augmentation de la consommation hebdomadaire de laits végétaux, de 2,2% en 2013 on passe à 5,4 % en 2016. On constate également que 6,3 % des Wallons consomment du lait végétal plusieurs fois par semaine.

A Bruxelles, la campagne Jeudi Veggie connait également un succès croissant. La campagne était connue de 20,1 % des Bruxellois en 2013, elle atteint aujourd’hui les 31 %. Plus de 40 partenaires participent à la campagne et proposent des plats savoureux et végétariens une fois par semaine. Avec le soutien de l’IBGE et de la ministre de l’environnement, un travail important de sensibilisation a commencé il y a 5 ans et soufflera ses bougies le 26 mai prochain. Ce sera l’occasion pour nous de mettre nos partenaires à l’honneur.

Le travail de l’ASBL EVA, qui comprend notamment la campagne Jeudi Veggie, n’est pas fini, 40 % des Wallons voudraient mettre le pied à l’étrier et participer au Jeudi Veggie or 61,4 % d’entre eux indiquent ne pas savoir par où commencer, le jeudi peut être?

Informations complémentaires sur l’enquête :

Enquête menée par Ivox et mandatée par EVA, de 2013 en Flandre et à Bruxelles et du 9 février au 21 avril 2016 dans les trois régions. L’échantillon est de 2200 Belges majeurs. La marge d’erreur est de 3,1 %.

17/02/2016

Vertical Tabs