Moins de plastique, plus de poisson dans la mer

wrapper2

wrapper

#plasticfree
  • Nos océans s’asphyxient lentement mais sûrement sous l’effet du plastique. Au fil des ans, près de 5000 milliards de morceaux ont fini dans l’eau, chaque année le bilan s’accroît en moyenne de 8 à 9 millions de tonnes. #plasticfree appelle les consommateurs à agir eux-mêmes en n'achetant plus de plastiques à usage unique. C’est une étape importante en vue de garantir des océans plus sains. Mais si nous voulons vraiment signifier quelque chose pour les poissons, nous devons aussi oser mettre en question l'industrie de la pêche.*
Plastiques à usage unique

À l’heure actuelle la Terre paie le prix de la révolution que le plastique a connu dans les années 50. Traditionnellement la matière est obtenue à partir de combustibles fossiles. Le plastique offre une solution bon marché et flexible afin de conserver, transporter et protéger efficacement une grande variété de produits. Le revers n'a été découvert que beaucoup plus tard.

De la masse de déchets plastiques, 90% ne sont jamais recyclés. En les déversant près des cours d’eaux ou des réseaux d’égouttage, ils dérivent vers des superficies d'eau plus vastes via les eaux et les vents. Malgré le fait que les pays industrialisés produisent par personne davantage de déchets, la pollution plastique constitue un problème majeur dans les pays en développement où une gestion efficace des matières résiduelles est inexistante. Autant que 86% des immondices dans les océans proviennent d'Asie, suivi de l'Afrique avec un taux de 8%. En Europe ce sont principalement les pays à propension touristique que sont la Turquie et l'Espagne qui portent le flambeau.

Microplastiques

Près de 60 à 70% des plastiques finissent dans les fonds marins où ils continuent de se dégrader. La portion qui flotte à la surface de l’eau se désagrège sous les effets du soleil, courants marins, vents et chaleur. Quand ils atteignent une taille inférieure à 5mm on parle de microplastiques. En dépit de leur petite taille leur incidence est beaucoup plus profonde. La part qui tombe sur les couches sédimentaires entre en compétition avec les végétaux pour des sources de carbone et perturbe leur base de croissance. L’autre part se mélange aux planctons qui sont ensuite ingérés par d’autres animaux marins. Sur les 144 organismes dans lesquels jusqu'ici des microplastiques ont été retrouvés, plus de la moitié aboutissent dans nos assiettes. Ce sont surtout les mollusques et crustacés qui accumulent une grande quantité de microplastiques en tamisant l’eau pour respirer.

Pêche

La pêche contribue également dans une large mesure à la soupe de plastiques. Bien que des chiffres univoques manquent, on estime qu’entre 10 et 40% des plastiques en mer proviennent de l'industrie de la pêche. La "grande zone d’ordures du Pacifique" (Great Pacific Garbage Patch, GPGP), le plus grand réservoir de plastiques flottant au monde (3 fois la taille de la France) est constitué à 46% de filets de pêche abandonnés et autres matières résiduelles de l'industrie de la pêche.

Filets de pêche errants enchevêtrant poissons, tortues et mammifères marins sont connus sous le nom de "pêche fantôme" (ou "ghost fishing"). Selon des estimations, tous les ans près de 650 000 animaux marins meurent de cette façon parce qu'ils restent piégés dans des filets ou parce qu'ils avalent des particules de microplastiques.

Surpêche

Cependant, la soupe de plastiques ne constitue pas l'unique menace pour les stocks de poissons. Tous les ans ce sont entre 90 et 100 millions de tonnes de poissons qui sont extraits des océans. Une étude réalisée par le célèbre biologiste marin Daniel Pauly met en évidence que les stocks halieutiques se sont appauvris de manière tellement significative que 70% de toutes les espèces à l’échelle mondiale ont totalement disparues ou sont fort épuisées et que les poissons risquent de disparaître de nos océans d'ici 2048.

Cela s’explique notamment par la problématique de la "prise accidentelles": espèces de poissons et autres animaux marins involontairement capturés au moment de la pêche. Sur l’ensemble des poissons capturés, près de 40% sont des prises accidentelles qui (presque) morts ou grièvement blessés sont rejetés à la mer. Chez certaines espèces de poissons (comme les crevettes) 1 kilo de capture comporte entre 5 à 20 kilo de captures involontaires.

Solutions

Les solutions pour sauver les océans sont donc diverses. À l’échelle planétaire des actions de nettoyage sont organisées pour éliminer la majeure partie des plastiques des plages et des océans. Il suffit de penser au projet « Ocean Cleanup » (nettoyer les océans) qui dans un délai de 5 ans veut s'attaquer à la moitié des immondices dans les océans. Aussi des opérations à plus petite échelle sont bénéfiques comme les « Clean-Up-Day » ou « Journée de nettoyage » nationaux.

Un changement de mentalité est également nécessaire afin d’abandonner une société du jetable qui produit une montagne gigantesque de détritus plastiques. Ces dernières années, des avancées significatives ont été réalisées à cet égard. La prise de conscience grandit, des magasins zéro déchet sont en progression et des sacs de courses réutilisables gagnent en popularité. Aussi l’Union européenne a-t-elle-adopté récemment la directive sur les plastiques à usage unique, interdisant certains produits plastiques d’ici 2021.

En guise de conclusion, il faut aussi oser voir au-delà du plastique. Moins de poissons dans nos assiettes signifie plus de poissons dans la mer. C’est uniquement de cette façon que l’équilibre des océans pourra à terme complètement se rétablir.

En savoir plus

Moins de poisson dans nos assiettes

Vous appréciez sa saveur, mais voulez quand même réduire votre consommation de poisson? Consultez notre collection de recettes 'Diep in de Zee'. Vous serez à ravir de voir combien il est facile de recréer la saveur du poisson!

Pour cela l’ingrédient magique sont les algues. Lisez tout sur les différentes variétés d’algues alimentaires ainsi que l’utilisation de ce « légume de la mer » dans cet article.

10/06/2019

Vertical Tabs