wrapper

Comme pour les chiens la queue d'un bovin en dit long sur l’état d'âme et constitue ainsi un outil de communication important. Ils communiquent aussi par des bruits et les différents types de meuglements reflètent de même l’état d'âme. Les vaches dont le veau a été enlevé après la naissance, appellent parfois encore plusieurs jours leur veau perdu. Les vaches ont une excellente vue panoramique et peuvent voir 320 degrés autour. Par contre, leur perception de la profondeur n'est pas aussi bien développée. Aussi le sens olfactif et auditif d’une vache sont très bien développés. Elles peuvent détecter une odeur à 8 km de distance et entendent mieux que l’homme.

A l’intérieur du troupeau, il existe un système hiérarchique et les jeunes animaux reçoivent déjà très rapidement leur place au sein du groupe. Il est faut que les animaux les plus dominants acquièrent une position plus élevée. Des recherches ont établi que des facteurs tels que l'intelligence, la confiance et l'expérience contribuent en large mesure à l'ascension au sein de la hiérarchie. Il a également été démontré que les vaches nouent des amitiés entre elles. A l’intérieur d'un troupeau il a pu être observé qu’il existait des groupuscules d’environ trois animaux qui restaient toujours ensemble, paissant ensemble et prenant soin du pelage de l’autre. De même que les autres animaux les vaches ressentent de fortes émotions comme la douleur et la peur.

Dans la nature, les vaches quitteront généralement le troupeau au moment du vêlage. Elles restent souvent encore quelques jours à l’écart avant de revenir avec leur veau dans le troupeau. La relation entre la vache et son veau s’établit juste après le vêlage. Le veau est complètement léché à sec et ensuite tété. Les veaux sont, comme la plupart des jeunes animaux, très espiègles. Ils jouent avec leurs congénères mais peuvent également encourager le troupeau tout entier au jeu.

Vaches à viande

Le bétail à viande, tel que le Blanc bleu belge, doit être engraissé dans le plus court délai possible et en ce lapse de temps avoir développé autant de tissu musculaire que possible. Par conséquent les vaches ne peuvent plus concevoir de manière naturelle et le vêlage se fait d’office par césarienne.

Les organes des animaux sont sous-développés et de plus articulations et squelette ne sont pas à l’épreuve d’un corps aussi lourd. Pendant la période d'engraissement et hors la saison de pâturage elles sont exclusivement confinées en étable. Moins elles bougent, moins il y a en effet d’énergie perdue et plus elles amassent de viande. En outre, leur vie - tout comme celle de tous les autres animaux de ferme – prend fin prématurément, après environ 2 années alors que leur espérance de vie normale est de 15 à 20 ans.

Après un transport stressant vers l'abattoir, encore plus de stress les y attend durant l’attente et le processus d’abattage. Bien que coups d’électricité soient interdits ils sont encore utilisés fréquemment lors de l’acheminement des animaux. Avec un percuteur l'animal est anesthésié, mais souvent ceci n’est pas fait correctement ou que partiellement de sorte qu’ils sont pleinement conscient égorgés et hissés.

À l’inverse des vaches laitières, les vaches à viande peuvent garder parfois leur veau à côtés d’elles. Le lait n’est en effet pas économiquement important pour une vache à viande. De plus en plus aussi les veaux à viande sont enlevés aussitôt après la naissance de sorte que l’engraissement peut être contrôlé davantage.

Vaches laitières

 

Comme tout mammifère, les vaches ne donnent que du lait après une grossesse. Pour s'assurer que la vache continue de produire suffisamment de lait, elle est engrossée chaque année. Après une gestation de 9 mois, son veau est retiré presque immédiatement après la naissance de sorte que son lait soit uniquement utilisée pour la consommation humaine. Les veaux reçoivent du lait artificiel. Les veaux femelles sont utilisées, comme leur mère, dans la production de lait. Les veaux mâles sont engraissés et abattus en tant que «sous-produits» de l'industrie laitière pour finir dans les rayons sous forme de viande de veau ou de hachis de veau.

 

Une vache produit en moyenne 8 000 litres par an. Ce qui est 2 à 3 fois plus qu'en 1950. Question dépense énergétique on pourrait comparer cela à une course durant 8 heures par jour. Ce qui n'est pas sans conséquences pour les animaux. Elles souffrent de maladies douloureuses telles que la cétose, le panaris, la mammite et des troubles de la fertilité.

 

Une vache a son premier veau quand elle a environ 2 ans. Ensuite elle vêle chaque année pour maintenir la production de lait. Les vaches qui ne peuvent pas suivre ce rythme effréné souffrent du « syndrome du dépérissement » et sont abattues vers l'âge de 3 ou 4 ans. Une vache laitière moyenne atteint actuellement l’âge de 6 ans alors qu’autrefois c’était 10 ans. Une vache peut atteindre dans des circonstances naturelles l’âge de 20 ans.

 

Les vaches sont par nature herbivores mais par la consanguinité de certaines races des animaux sont obtenus qui ne peuvent plus digérer l'herbe du fait de sa composition changeante. L’herbe les rend donc littéralement malades et elles souffrent ainsi l’année durant de diarrhée.

 

Environ 80% des vaches laitières sortent encore en été dans le pré, mais ce nombre diminue rapidement car il est plus rentable pour l'éleveur de garder les vaches à l’étable. Les vaches en stabulation souffrent beaucoup plus d'inflammations aux articulations et aux mamelles.

 

Les vaches donnent en ce moment 10 fois plus de lait que dans des conditions naturelles et ceci durant pratiquement toute leur vie. Un des effets connexes des plus graves en est que les vaches perdent énormément de calcium. En conséquence, beaucoup de vaches laitières souffrent de problèmes articulaires et inflammatoires. Certaines peuvent parfois à peine marcher au moment où elles doivent aller à l'abattoir.

 

Les petits veaux

Jusqu'à l'âge de 6 à 8 mois les jeunes bovins sont appelés veaux. Selon le type de vache les veaux sont traités différemment. Les veaux à viande restent généralement avec leur mère et boivent ainsi au pis. Parfois même ils sont élevés dans les champs. Les veaux de vaches laitières sont au fond le «sous-produit» de l'industrie laitière. Pour maintenir la production de lait de la vache elles sont mises enceintes chaque année. Le petit veau est aussitôt né enlevé à la mère pour que le lait puisse aller complètement vers la chaîne alimentaire humaine. Après avoir bu le premier colostrum, le petit veau reçoit du lait artificiel qui consiste en un cocktail de protéines plasmatiques, minéraux,…

Les petits veaux de vaches laitières étaient jusqu’à récemment enfermés dans des petites caisses en bois, attachés à une chaîne (les soi-disants veaux de batterie). Dans ces caisses ils n’avaient pas de liberté de mouvement par quoi leur tissu musculaire restait sous-développé. Ceci et le régime pauvre en fer sur lequel ils étaient engraissés et qui causait de l’anémie, faisaient que la viande restait blanche. Par la nourriture pauvre en fibres ils souffraient en outre d’une diarrhée chronique et de déshydratation. Ils recevaient aussi à peine de la lumière et il n'y avait pas de contact avec des congénères. Beaucoup de veaux mourraient même avant qu’ils arrivent à l'abattoir. Selon des directives européennes ces pratiques et la fixation des veaux à une chaîne sont interdites. Les veaux dès l’âge de 2 semaines doivent être hébergés en groupe pour qu’il puisse y avoir un minimum de développement social possible. Ils doivent également recevoir un minimum d’espace pour bouger et recevoir un régime avec suffisamment de fibres et avec un minimum de fer. Cependant la viande de veau blanche et tendre reste encore recherché par le consommateur par quoi beaucoup de veaux sont toujours anémiés et dans les pays hors de l'UE l’élevage de veaux en batterie est toujours légal.