wrapper

La pêche

En pratique ils sont extraits par tonnes des mers et des bassins d'élevage. Des normes concernant l'élevage, la capture ou la mise à mort sont pratiquement inexistantes. Selon l'Organisation de l’ONU pour l'alimentation et l'agriculture 70% des ressources halieutiques sont surexploités et que 3% des poissons ne sont pas menacés. Pour remédier à l’amenuisement des ressources halieutiques on passe de plus en plus au poisson d’élevage. Saumon, truite et anguille sont que quelques-unes des espèces élevés dans des conditions intensives, souvent dans des espaces surpeuplés et à l’aide de beaucoup de médicaments afin de prévenir des maladies. Du fait que les poissons les plus recherchés sont des poissons carnivores ils sont souvent nourris avec du poisson sauvage. Pas exactement une solution pour contrer la surpêche quand on sait que pour obtenir 1kg de poisson d'élevage il faut 2 à 6 kg de poisson sauvage.

Les pêcheurs font usage de différents filets et méthodes de pêche. Un exemple bien connu est le chalut, ces filets se forent un chemin dans le fond jusqu’à une profondeur de 20 centimètres et détruisent ainsi tout ce qui se trouve sur leur passage. Pas seulement les poissons «commerciaux» y laissent leur vie. Par chaque méthode d'autres animaux sont capturés (poissons mais également mammifères tels que dauphins et même oiseaux de mer) qui n’ont pas de valeur pour les pêcheurs. La pêche accessoire peut atteindre 30 à 70% de la pêche qui morts ou grièvement blessés sont remis à l’eau.