wrapper

Une sélection génétique a permis de développer des races pour répondre à des objectifs définis: production d'oeufs et viande de poulet. Les poules pondeuses sont donc différentes des poulets élevés pour leur chair. Il faut donc faire une distinction entre ces deux réalités.

Le comportement naturel d'un poulet

En fonction des milieux, une poule devrait pouvoir vivre entre 5 et 10 ans.

En milieu naturel, les poulet vivent en groupe d'une trentaine de membres. Comme d'autres animaux tels que les chiens, il existe une hiérarchie dans la basse-cour. Le dominant coordine les activités de l'ensemble du groupe.

Couver, se reposer, se reproduire, prendre le soleil, sont des activités qui se font en groupe. Le dominant aura le premier accès à la nourriture et à la meilleure place dans le nid. Le décès du dominant ou l'arrivée de nouveaux plus jeune peut perturber le groupe.

Contrairement à ce que l'on pense communément, les poules ne sont pas des êtres dépourvus d'intelligence. Ils marchent plus vite que les enfants humains et peuvent comprendre qu'un objet continue d'exister même s'il a été pris ou qu'il est caché.

Selon le Dr. Joy Mench, Professor en Directeur du Centre de bien-être animal de l'Université de Californie, les poules peuvent se rappeler les unes des autres et donc se reconnaitre, et ce mieux que les chiens. Elles montreront une préférence à un visage connu.

De plus elles communiquent de par une trentaine voire quarantaine de tons différents ayant chacun une signification (alerter d'un danger, signaler de la nourriture, etc.).

Ils reconnaissent leur environnement avec leurs becs et s'en servent pour manger ce qu'ils trouvent de comestible.

Les poules sont omnivores. Elles ne volent pas aussi bien que les autres oiseaux mais elles peuvent se servir de leurs ailes pour faire peur ou fuir un danger.

Une mère intrépide

Les poules sont des mères poules! Elles choisissent les meilleures places pour mettre leurs nids. Elle feront tout pour défendre leurs petits des rapaces ou des renards qui menaceraient leur progéniture.

Les directives européennes

L'élevage intensif rend les poulets très vulnérables, c'est pourquoi l'Union Européenne impose certaines direcitves.

  • L'absence de faim et de soif, accès à de l'eau et à un régime sain.
  • L'absence de désagréments, un toit adapté et un lieu comfortable où se reposer.
  • L'absence de souffrance, blessures et maladies. Prévention et gestion rapide si nécessaire.
  • Liberté de comportement. Espace adapté et facilité pour la vie en groupe.
  • L'absence de peur et de besoin. Eviter la souffrance mentale.

Malgré cette directive européenne (Council Directive 98/58/EC) la réalité est tout autre.

La viande de poulet

La vie d'un poulet roti...

Comme indiqué plus haut, les poulets sont les animaux les plus présents dans l'élevage. Chaque année 50 milliards d'entre eux sont tués pour être consommés.
Au vu d'un tel chiffre, il est impossible de suivre les obligations contenues dans la directive européenne.
En septembre 2016, 25 millions de poulets ont été abattus.
Les poules qui pondent des poulets à chair sont souvent confrontées à des problèmes de fertilité dû à leur surpoids. Elles sont alors mises dans des salles plus sombre et sous régime pour ralentir leur croissance. Après 17 mois de souffrance elles finissent à l'abattoir.
Dès qu'ils naissent les poussins sont emmenés en caisses pour être engraissés. Là ils vivent à une vingtaine sur une surface de 4m2 sans lumière du jour.

...est prêt avant que sa vrai vie ne commence

A 42 jours les poulets sont prêts pour l'abattoir alors qu'il y a 50 ans cela prenait trois fois plus de temps. (Havenstein, G.B., et al Growth, livability, and feed conversion of 1957 versus 2001 broilers when fed representative 1957 and 2001 broiler diets. Poult. Sci. 82:1500-1508). Les poulets sont vulnérables et confrontés à de nombreuses maladies, on leur donne alors des quantités énormes d'antibiotiques.

En Belgique 97,6% des poules à viande se trouvent dans des entreprises de plus de 10.000 animaux. La tendance est à un plus petit nombre mais à de plus grosses entreprises. Durant leurs 42 jours de vie, les poulets vivent sur du beton qui n'est jamais lavé.
La plupart de ces poulailliers n'ont pas de fenêtre et font donc venir de l'air par des systèmes de ventilation. L'odeur est tellement forte que les personnes qui y travaillent portent généralement des masques. Beaucoup de poules souffrent d'irritations aux yeux dûes aux vapeurs d'amonique et qui peuvent mener à la cécité.

Pour gagner du temps, les exploitants transportent les poulets à l'envers, suspendus par leurs pâtes. Ils arrivent donc à l'abattoir avec des pattes cassées. Durant le transport ils ne recoivent ni eau ni nourriture. Mais c'est souvent la seule fois où ils pourront voir la lumière du jour.

A l'abattoir ils recoivent un choc de 100 volt. Il est démontré que pour tuer un poulet il faudrait au minimum 150 volt, mais cela risquerait de créer des hématomes. L'étourdissement par CO2 a été testé pour éviter les hématomes. Les poulets sont donc souvent conscient au moment où la lame vient s'abattre sur leurs cous.

"Les poulets du supermarché sont en fait des poussins"

Les poules pondeuses

"A hen is only an egg's way of making another egg." - Samuel Butler

Les poules pondeuses ont été sélectionnées pour pondre un maximum d'oeufs et ne doivent donc pas développer de muscles particuliers contrairement aux poulets élevés pour leur chair.

Une variété d'oeufs

Les oeufs de supermarché sont divisés en 4 catégories (1. oeufs-poules en cages, 2. oeufs de ferme, 3. air libre, 4. oeufs bio).

60% des poules belges vivent en cages, ce qui représente 5,11 millions de poules. Ces oeufs sont principalement employés pour les produits finis car 86% des oeufs achetés en magasin proviennent d'oeufs de ferme, poules à l'air libre ou oeufs bio. Dans les cages, les poules ont un peu plus d'une feuille A4 comme espace. (Vlaamse Overheid, departement Landbouw en Visserij, duurzame landbouw). Elles ont le strict nécessaire pour faire un nid et jouissent d'un perchoir.

Ces conditions amènent les poulets à beaucoup d'agressivité qui peut se transformer en canibalisme. Pour éviter les conséquences de ces comportements, les exploitants vont brûler les becs sans anesthésie.

La catégorie oeufs bios provient de poules ayant la capacité de courir à l'air libre, de manger bio et qui disposent d'un espace d'environ 2,5 fois une page A4.

Comme consommateurs nous avons plus de pouvoir que nous le pensons. Pour connaitre le type d'oeuf, il suffit de regarder le code. Celui qui commence par 0 concerne les oeufs bios et plus on augmente en chiffre, plus la souffrance animale augmente.